C'est à s'arracher les cheveux : tout d'abord, nous avons cherché un séjour au ski sur place ; Si l'on n'est pas à un mois du départ, on vous inscrit un message indiquant que les tarifs et informations pour la période demandée ne sont pas encore en ligne ! Je ne veux pas généraliser, mais, en décembre, nous n'avons rien pu prévoir pour janvier.
Heureusement, car le manque de neige dans les montagne conduit les stations à fermer bon nombre de pistes et quand on connaît la taille et le nombre des stations...
Alors je tente ma chance sur les sites roumains proposant des vacances en France. Les moteurs de recherche sont assez bien faits, même parfois mieux que sur les sites touristiques français (j'en ai parcouru un certain nombre ces jours-ci). Là où ça se complique, c'est que l'on n'arrive pas à avoir d'informations en ligne. Une liste d'hôtels apparaît, il faut envoyer un mail de demande de renseignements et attendre quelques heures avant d'obtenir une réponse. Ceci reflète assez bien l'usage d'internet ici : beaucoup moins répandu que chez nous, on y trouve moins de structures (type commerces, clubs sportifs, organisations diverses, municipalités...). Ici le téléphone est roi, l'information circule  beaucoup par le bouche à oreille : c'est convivial, mais un peu moins pratique et précis. D'ailleurs, je ne sais plus si j'en ai déjà parlé, ceux qui ont plusieurs téléphones ne sont pas rares : un combiné par opérateur ; effectivement, les abonnements offrent des heures de communication sur leur réseau essentiellement ; il revient moins cher de cumuler plusieurs abonnements  (minimum autour de 4 à 5 euros, pour 1000 à 1200 mn)  que de dépasser le forfait d'un opérateur en appelant hors réseau.