...de passer pour la touriste à arnaquer ! Là, je plaisante quand-même : j'aurais pu mettre ce billet dans la catégorie "mode de vie", en raison du caractère répétitif de l'anecdote.
Venons-en aux faits.
Ici, l'horodateur est revêtu du gilet jaune Karl Lagerfeld, a le nez plutôt aubergine et le (large) sourire édenté. Il vous donne un ticket bleu mentionnant le prix du parking, à savoir 1,30 leu.  Or, en ce qui me concerne, le ticket a plus souvent tendance à valoir 2 Lei. Alors je rectifie gentiment auprès de mon horodateur qui se résout à encaisser le juste prix et à me donner le ticket. Oui, car si on ne le demande pas, il n'est pas forcément détaché de sa souche, si bien que le montant du parking passe dans la poche personnelle de l'horodateur.
Allez, disons que cela fait partie du folklore local ! Et ils sont tellement gentils, les horodateurs, ici !