Quelques mots ce matin sur cet élément de mobilier urbain qui nous fait régulièrement fulminer.
L'un dans l'autre, ici comme ailleurs, le principe et le même (sur le papier !) :

  • Vert tu passes
  • Orange tu ??? (ici, tu passes à toute vapeur)
  • Rouge tu t'arrêtes (enfin, ça dépend de la rue et du conducteur)

C'est un peu comme les sens uniques, qui ont, dans certaines rues, un caractère optionnel tout à fait certain. Si le détour est trop important ou en cas de travaux, le sens interdit disparaît aux yeux des locaux.

Revenons-en à nos feux tricolores : un feu par file, même celles qui tournent. Donc, quand on voit trois feux ronds côte à côte, ils faut les attribuer respectivement aux trois files ; parfois un panneau sur chaque ampoule peut aider. Quant aux flèches, elles existent : quand elles clignotent en vert, vous n'êtes pas prioritaire pour tourner.
Très pratique, il n'est pas rare d'avoir le décompte de la durée du feu, qu'il soit rouge ou vert. On le trouve même pour les piétons.

_1014025